Actualités

Chasse du grand gibier et couvre-feu
17 Février 2021
Réponse de Monsieur le Préfet
Le Préfet vient juste de répondre à la sollicitation du Président en date du 15 janvier dernier.

Conformément aux instructions du Ministère de la transition écologique, les chasseurs circulant au-delà de 18 heures doivent être porteurs d’une attestation individuelle, et justifiant leur appartenance à un groupe de chasse. Celui-ci devra déclarer ces opérations auprès de l’OFB à l’adresse mail suivante : battues.sd76@ofb.gouv.fr

Vous trouverez joint, la réponse du Préfet.

Échange des bracelets sanglier
16 Février 2021
Conditions d'échanges des bracelets sanglier :

Les bracelets sanglier des campagnes de chasse 2019/2020 et 2020/2021 pourront être échangés à la Maison de la Chasse et de la Nature de Belleville en Caux du 1er mars 2021 au 31 mai 2021.

Les échanges seront possibles aux heures habituelles d'ouverture des bureaux les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

La fédération vous propose également de procéder à ces échanges par courrier postal. Il vous suffit de joindre un chèque d'un montant de 5 € à l'envoi de vos bracelets sanglier. Si le nombre de bracelets que vous souhaitez échanger par courrier postal est important, nous vous conseillons de faire l'envoi par courrier suivi avoir une parfaite traçabilité de votre envoi par la poste. De la même façon, la fédération vous retournera le nombre de bracelets équivalents pour la campagne de chasse 2021/2022 par courrier suivi.

Nous vous rappelons que la chasse du sanglier est désormais possible jusqu'au 31 mars 2021 par arrêté préfectoral. Il s'agit bien de chasse et non pas de régulation, les bracelets sont obligatoires pour chaque sanglier prélevé.

Communiqué de la fédération des chasseurs de Seine-Maritime

Destruction à tir des nuisibles 2021
15 Février 2021
En savoir plus
Chère adhérente, Cher adhérent,

Les demandes d’autorisation de destruction à tir d’animaux susceptibles d’occasionner des dégâts - SAISON 2021 sont désormais accessibles uniquement par voie dématérialisée avec le lien ci-dessus (cliquer sur le bouton "En savoir plus".

Pour se connecter, il suffit de créer un compte avec son adresse email puis de remplir le formulaire en ligne.

Une fois l'instruction réalisée et la demande validée, l’autorisation sera disponible via une attestation téléchargeable ; cette attestation, à imprimer par vos soins, sera à présenter en cas de contrôle pour l'ensemble des participants à l'action.

Couvre feu
15 Janvier 2021
En raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19, un couvre-feu est instauré sur tout le territoire national 𝐝𝐞 𝟏𝟖 𝐡 𝐚̀ 𝟔 𝐡, à compter de samedi 16 janvier.

En l’état actuel des choses, il n’est pas possible d’établir une dérogation pour « mission d’intérêt général » pour la chasse. Une demande a été faite ce jour auprès du Préfet.

Le couvre-feu est donc obligatoire pour tous et vous ne pouvez sortir de 18 h à 6 h (en clair, vous devez être à votre domicile à 18h et non quitter la chasse à 18 h).

Si toutefois des changements devaient intervenir, nous vous tiendrons informés aussitôt.


Emission de rentrée avec Willy Schraen
13 Janvier 2021
En savoir plus
Bonjour,

Nous sommes heureux que Willy SCHRAEN, le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, ait fait sa rentrée dans "J'aime la Chasse, l'émission".

Il a réagi sur l'actualité de la chasse et de la ruralité des semaines précédentes et pu, lors d'un long entretien, faire le bilan de l'année 2020 avant d'aborder les grands dossiers qui vont concerner la chasse en 2021.

Comme d'habitude, c'est avec un langage clair que le président s'est exprimé en ardent défenseur de toutes les chasses. Il a notamment rappelé que 2021 va être une année électorale et que les chasseurs devaient se mobiliser pour faire barrage à nos opposants.

Le Président, Alain DURAND

Prolongation de la chasse du lièvre commun et de la perdrix grise
04 Janvier 2021
Arrêté du 2 janvier 2021
Chère adhérente, cher adhérent,

Le préfet a modifié l’arrêté préfectoral d’ouverture de la chasse 2020/2021 en date du 2 janvier 2021.

La chasse du lièvre et de la perdrix grise est prolongée jusqu’au 10 janvier 2021.

Suite à la demande de la FDC76, à l’avis favorable de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage et à la consultation publique, le préfet vient de modifier ce jour l’arrêté préfectoral d’ouverture de la chasse 2020/2021.

Le confinement n’avait pas permis de pratiquer la chasse de ces 2 espèces sur une durée suffisante et pour cette raison, la fédération a effectué cette demande de prolongation en faveur des chasseurs de petit gibier de plaine et des piégeurs qui s’investissent toute l’année pour soutenir le lièvre et la perdrix grise.

Prenez soin de vous !

Le Président, Alain DURAND

Arrêté abrogeant l'arrêté du 5 décembre 2020 sur les dérogations au confinement pour la chasse dans le 76
31 Decembre 2020
arrêté du 23 décembre 2020
Vous trouverez en pièce jointe, l'arrêté du 23 décembre 2020 abrogeant l'arrêté du 5 décembre dernier sur les dérogations au confinement pour la chasse dans le département de la Seine Maritime.

Fermeture des bureaux durant les fêtes de fin d'année
23 Decembre 2020
Liste des armuriers dépositaires
Madame, Monsieur, cher(e) adhérent(e),

A l'occasion des fêtes de fin d'année, les bureaux seront fermés du 24 décembre 2020 au 3 janvier 2021 inclus.

Durant cette période, nous attirons votre attention sur :

* Seules les e-validations (impression à domicile) vous permettront de chasser immédiatement. Pour les autres validations (impression effectuée par nos services), elles ne pourront être validées qu'à compter du 4 janvier 2021.

* Toutes les commandes payées sur la boutique en ligne, entre le 22 décembre 2020 et le 3 janvier 2021, ne pourront être traitées qu'à compter du 4 janvier 2021.

* Vous pourrez vous procurer, si besoin, les bracelets "sanglier" chez nos armuriers dépositaires. voir la liste des armuriers dépositaires sur le lien PDF.

Le Président, Alain DURAND et son Conseil d'Administration ainsi que l'ensemble du personnel vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d'année.

Les chasseurs de Seine-Maritime ont grand coeur
15 Decembre 2020
En plus de ses nombreuses actions au service de la protection et de la sauvegarde de l’environnement et de la biodiversité, la Fédération des chasseurs de Seine Maritime est également un acteur engagé dans le social.

Dans ce contexte sanitaire particulier, certains territoires d’ores et déjà oubliés par la solidarité nationale le sont encore davantage.

Ainsi, pour aider les plus démunis à passer de bonnes fêtes, la Fédération des chasseurs de Seine Maritime a offert 1000 faisans. Le gibier, réputé pour être un mets de fête, est surtout très nourrissant et possède des qualités nutritionnelles supérieures à celles des viandes des animaux dits domestiques.

Pour apporter joie et confort en cette période de fête, Alain DURAND a donc remis 1000 faisans aux Restos du Coeur ce 15 décembre 2020 à 10h30.

La remise a eu lieu dans les entrepôts des Restos du Coeur, 893 rue de la Lande à Mesnil-Raoul.

Avec ce repas de qualité, nous souhaitons nous engager en faveur des plus démunis en leur permettant de profiter d’un bon repas de fête.
 

Assouplissement du confinement
11 Decembre 2020
Chère adhérente, Cher adhérent,

Le Premier Ministre, Jean Castex, vient de nous révéler les nouvelles dispositions qui rentreront en vigueur le 15 décembre prochain, dans le cadre de la lutte contre la COVID 19.

Pour ce qui touche le domaine cynégétique, et à partir de cette date, l'exercice de la chasse se fera normalement de 6 heures à 20 heures. Il n'est donc plus nécessaire de se munir d'une attestation pour les chasses de jour. Elles peuvent s'effectuer toute la journée, et à l'endroit que vous souhaitez, puisque les 20 kilomètres et les 3 heures seront supprimés dès le 15 décembre prochain, ainsi que les démarches et attestations liées à la battue de grand gibier. La chasse retrouve donc une pratique normale en dehors des horaires du couvre-feu.

Pour les chasseurs de grand gibier qui devront se déplacer sur de longues distances pour pratiquer la chasse, et seront contraints de partir avant 6 heures ou/et de revenir après 20 heures, il leur faudra utiliser une attestation de déplacement, en cochant la case " intérêt général ".

Pour les chasseurs de gibier d'eau qui chassent de nuit, il leur faudra rejoindre leurs lieux de chasse avant 20 heures, et n'en repartir qu'après 6 heures du matin.

Pour les chasseurs de petit gibier, de migrateurs et comme les chasseurs à courre, ils devront respecter les horaires du couvre-feu, en ne partant qu'après 6 heures, et en rentrant avant 20 heures.

Vous l'avez tous compris, la pandémie COVID-19 ne semble pas vouloir diminuer aussi vite que nous l'espérions, malgré les mesures de confinement appliquées par l'état. C'est pourquoi, lorsque vos chasseurs pratiqueront la chasse sous n'importe quel mode, ils devront faire preuve d'une extrême prudence dans l'application des règles sanitaires. Ayons bien à l'esprit que la lutte contre le virus est l'affaire de tous, et chaque chasseur doit être exemplaire sur ce point.

Si la situation sanitaire générale ne s'améliore pas d'ici début janvier, le risque d'un nouveau confinement n'est pas à exclure, et c'est pourquoi chacun doit être un exemple de bonne conduite pour les autres comme pour lui-même. Comme vous pouvez l'imaginez, un nouveau confinement en période de chasse compromettrait fortement l'avenir économique et social de la chasse française.

Je vous demande donc d'insister fortement sur ce point auprès de vos chasseurs.

En l'attente de la période d'échange des vœux, je vous souhaite de bons moments cynégétiques à venir.

Amitiés en Saint Hubert.

Le Président, Alain DURAND

communication à destination de nos détenteurs d’appelants
10 Decembre 2020
En savoir plus
Note d'information de l'OFB
Bonjour,

Chers détenteurs d’appelants, en ces temps troublés par l’influenza aviaire, il est utile de vous rappeler toutes les obligations qui vous concernent au sujet de la détention et de l’utilisation d’appelants d’oiseaux d’eau.

Pour les généralités au sujet de la détention vous pouvez consulter le guide en cliquant sur l'encadré "en savoir plus".

Pour rappel chaque détenteur d’appelants est tenu de déclarer son ou ses lieux de détention à la FDC76.

Depuis le 4 novembre 2020, le risque épizootique à l'Influenza aviaire hautement pathogène est passé au niveau « élevé » sur tout le département de la Seine-Maritime.
Une instruction du Ministère chargé de l’agriculture en date du 24 novembre 2020 définit les mesures applicables aux détenteurs d’appelants pour la chasse au gibier d’eau, elle précise notamment des dérogations à l’utilisation d’appelants pour les chasseurs dont le lieu de détention des appelants se trouve sur le lieu de chasse.
Tout transport reste malgré tout interdit.
Vous trouverez l’interprétation de l’OFB au sujet des obligations à respecter suite à ces dérogations sur le PDF joint.

Pour les chasseurs utilisant leurs appelants présents en parge sur le lieu de chasse, pensez à bien mentionner les numéros de bagues des 30 appelants sélectionnés sur votre registre de détention. Ces oiseaux doivent être isolés sur le lieu de détention.

Attention à respecter scrupuleusement ces mesures sanitaires. Des contrôles seront réalisés par l’OFB sur le terrain.

Information sur la pratique de la chasse du pigeon ramier suite à l'article paru dans Paris Normandie
09 Decembre 2020
Chère adhérente, Cher adhérent,

Vous êtes nombreux à nous questionner sur la pratique de la chasse du pigeon ramier suite à l’article paru dans le "Paris Normandie" du 8 décembre 2020.

L’arrêté préfectoral du 5 novembre 2020 a été attaqué par l’ASPAS et la LPO en référé suspension devant le tribunal administratif de Rouen. Le jugement a été rendu le jeudi 3 décembre 2020, les juges ont alors considéré que le pigeon ramier ne pouvait plus être régulé en urgence pour protéger les cultures dans le cadre de mission d’intérêt général.

Un nouvel arrêté préfectoral a été pris le 5 décembre 2020 qui prévoit que désormais le pigeon ramier peut être chassé dans la limite des 20 kms et des 3 heures. Vous pouvez donc chasser le pigeon ramier dans ces conditions depuis le 5 décembre 2020.

Nous vous le concédons, c’est complexe, mais votre fédération n’y est pour rien. Elle se bat tous les jours pour défendre vos intérêts. Lorsque l’ASPAS et la LPO ont attaqué l’arrêté préfectoral du 5 novembre 2020, la fédération est intervenue en soutien du préfet devant le tribunal administratif. La Chambre d’Agriculture, la FDSEA76, l’Union Départementale des Jeunes Agriculteurs 76 et le Syndicat des Propriétaires Forestiers sont également intervenus en soutien du préfet.

Le feuilleton n’est pas terminé. Cet arrêté du 5 novembre 2020 doit être jugé sur le fond par le tribunal administratif dans les prochaines semaines. Celui du 5 décembre 2020 sera peut-être attaqué également !

À suivre.

Bonne chasse et prenez soin de vous.

Le Président, Alain DURAND

Nouvel arrêté chasse et confinement du 5 décembre 2020
05 Decembre 2020
Arrêté chasse et confinement du 5 décembre 2020
Pour réguler les ESOD (« nuisibles »), sauf le sanglier dont la régulation reste une mission d’intérêt général, on rentre désormais dans le cadre des 20 km et des 3 heures.
Pas de changement pour les cervidés.
Les rabatteurs sans permis sont autorisés.
Prenez soin de vous et bonne chasse.
La FDC76

Chasse et confinement
28 Novembre 2020
Attestation déplacement dérogatoire
Chère adhérente, cher adhérent,

Suite à la publication au journal officiel ce samedi 28 novembre 2020 d’un nouveau décret relatif à la pratique de la chasse et au confinement dans le cadre de la crise sanitaire COVID 19, un certain nombre de pratiques de chasse sont désormais possibles, en complément de celles qui étaient prévues dans l’arrêté préfectoral du 5 novembre 2020 (chasse de régulation du grand gibier, piégeage des ESOD et régulation des pigeons ramiers et des corvidés à proximité des cultures).

Ainsi, la nouvelle dérogation au confinement permet la pratique de la chasse individuelle ou avec des membres de sa famille dans un périmètre de 20 km autour de votre lieu de résidence et pendant une période de 3 heures.
Vous pouvez aussi désormais chasser le petit gibier en groupe « non familial » dans un périmètre de 20 km autour de votre lieu d’habitation et pendant une période de 3 heures dans les conditions suivantes (en plus des règles sanitaires habituelles) :
• Enregistrement des personnes qui participent
• Pas de regroupement de plus de 6 personnes (si vous êtes 18, vous pouvez faire 3 groupes de 6)
• Distance de 20 m minimum entre chaque participant
La situation reste complexe pour la chasse du gibier d’eau avec des appelants puisque tout le département de la Seine-Maritime est classé en risque élevé pour la grippe aviaire. De ce fait, même s’il est possible par exemple d’aller au gabion en respectant des conditions sanitaires strictes (8 m² par personne sauf si ces personnes habitent sous le même toit, aération du gabion pendant une heure entre chaque occupant etc.), le transport des appelants est interdit du fait des instructions du ministère de l’agriculture. Seule l’utilisation des appelants déjà présents sur le site de chasse est autorisée et ils peuvent être attachés sur l’eau.

De plus,
• Le nombre d’appelants à l’eau doit être limité à 30 appelants
• Le détenteur ne doit pas se rendre dans un élevage de volailles dans les 48h suivant la chasse
• Tout le matériel doit être nettoyé et désinfecté
• 10 des appelants utilisés pour la chasse devront faire l’objet d’analyses en fin de saison de chasse
Attestation de déplacement :
• Pour les chasses individuelles, en groupe du petit gibier, des migrateurs, cochez la case 6° « Déplacements, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile, liés aux activités de plein air ».
• Pour les chasses de régulation du grand gibier, le piégeage, le tir des corbeaux et corneilles et des pigeons ramiers, c’est toujours la case 8° « Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ».

Les lâchers de gibier à plumes sont à nouveau autorisés. Le responsable de la chasse doit s’engager à respecter un certain nombre de conditions. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre fournisseur ou du technicien de secteur de la fédération à ce sujet.


Information déconfinement partiel (décret)
27 Novembre 2020
Chère adhérente, cher adhérent,

Nous venons de recevoir une information de notre fédération nationale des chasseurs qui nous informe que le décret fixant les nouvelles modalités de la pratique de la chasse à partir du samedi 28 novembre n'a pas été publié ce matin comme prévu.

La seule certitude que nous ayons pour l'instant, c'est que « tous les modes de chasse pratiquée individuellement ou dans le cercle des personnes habitant sous le même toit sont autorisés dans la limite des 20 km et des 3 heures ».

Le nouveau décret général qui précisera les conditions d'assouplissement du confinement sortira demain matin. Il précisera les possibilités de la chasse au petit gibier ainsi que dans les gabions.

Important : le conseil d'administration de la fédération de Seine-Maritime s'est réuni en urgence hier soir pour traiter de ces sujets. Il a demandé au service de l'État de réunir rapidement la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage afin de proposer un allongement de la période de chasse à la perdrix grise et au lièvre commun. Nous vous tiendrons bien sûr informés de la décision prise par cette commission départementale.

Le Président, Alain DURAND

Information sur le déconfinement partiel
26 Novembre 2020
Chère adhérente, Cher adhérent,

Vous êtes nombreux à nous questionner sur les conditions de chasse à partir du samedi 28 novembre.

La Fédération Nationale des Chasseurs vient de nous informer que c'est la cellule interministérielle de crise sur la Covid19 qui décidera, ce soir, des modalités.

Dès que possible, nous vous tiendrons informés des conditions prises sur notre site internet et réseaux sociaux.

Le Président, Alain DURAND

Flash Info déconfinement partiel
25 Novembre 2020
Flash Info
Chère adhérente, cher adhérent,

Suite aux annonces du Président de la République le 24 novembre, nous entrons dans une phase de déconfinement partiel.

Pour la chasse, en l’état actuel des échanges et informations que nous avons, les conséquences, dans le respect strict des règles sanitaires, sont les suivantes à compter du 28 novembre :
- Chasses individuelles ou dans un cercle familial autorisées dans la limitation des 20 kms et des 3 heures ;
- Maintien de la régulation du grand gibier et des ESOD dans les conditions définies dans vos arrêtés préfectoraux.

Nous sommes en train de voir dans quelles mesures les battues au petit gibier, la chasse à la hutte ou en palombière pourraient reprendre avec des protocoles sanitaires adaptés.

Il est évident que ces mesures s’appliquent dans le strict respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires. Il est impératif de respecter ces règles pour le bien de tous.

Nous vous tiendrons bien évidemment informé au fur et à mesure de la confirmation des informations que nous aurons.


Chasse et confinement: la FNC écrit au président de la République!
20 Novembre 2020
Cher adhérent, chère adhérente,
Vous êtes nombreux à nous interroger sur le fait de savoir si nous allons demander des mesures dérogatoires à compter du 1er décembre.
Depuis plusieurs jours, nous avons bien entendu initié des discussions et négociations.
Les échanges sont nombreux et dépassent le cadre de la chasse.
C’est pourquoi la fédération nationale des chasseurs a fait un courrier commun au Président de la République et au Premier Ministre avec d’autres fédérations de sport de plein air avec lesquelles nous n’étions pas forcément en lien auparavant.
Pour la première fois, un courrier signé des fédérations françaises d’équitation, de golf, de voile, de pêche et des chasseurs a donc été co-signé et demande la reprise de nos activités en toute sécurité à partir du 1er décembre.
Vous trouverez donc ci-joint les courriers adressés ce jour.

Nous vous tiendrons informé bien entendu des suites donnés à ces courriers.
D’ici là respectez les gestes barrières et prenez soin de vous !

Bien à vous en Saint Hubert,
Alain Durand

Le président de la FDC76 explique les possibilités de régulation pendant le confinement
13 Novembre 2020
En savoir plus
Suite à l'arrêté préfectoral du 5 novembre dernier permettant la régulation de certaines espèces, Alain Durand commente son contenu en insistant sur le fait qu'il s'agit d'une mission d'intérêt général confiée par l’État pour les espèces causant des dégâts aux cultures et aux biens.

André Noël nous a quittés :
13 Novembre 2020
André, agent technique à la FDC76, est décédé d’une longue maladie. Il avait été recruté par la fédération des chasseurs de Seine-Maritime en 1993. Moniteur de piégeage, formateur à l’examen du permis de chasser, André a accompli de nombreuses missions techniques pour le compte de notre association. Il était très apprécié par les adhérents pour ses conseils et son appui à la régulation des prédateurs, dans les GIC en particulier.

Une messe aura lieu le vendredi 20 novembre, 10 heures 30, à l’église de Saint-Martin en Campagne. Seule la famille aura accès à l’église. Ses amis devront rester à l’extérieur.

Pas de fleur ni couronne, ni plaque. André a choisi d’être incinéré.

La fédération adresse à sa famille et à ses proches ses sincères condoléances.

Les chasses de régulation peuvent être organisées pendant le confinement
06 Novembre 2020
Arrêté préfectoral du 5 novembre 2020
Note explicative de l'arrêté préfectoral du 5 novembre 2020
Madame, Monsieur,
En cette période de confinement, vous avez été nombreux à nous interroger sur la pratique de la chasse dans ce contexte particulier.
La limitation des déplacements impacte directement nos activités et pose le problème des espèces qui causent des dégâts et qui ne peuvent plus être régulées.
Cette inquiétude de la Fédération sur les conséquences financières de cette absence de régulation a été partagée par les instances agricoles et forestières. Elle a motivé notre Ministère à autoriser des actions de régulation des sangliers, des cervidés et autres espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (les ex « nuisibles »).
Le Ministère a donc adressé aux préfets des instructions en demandant la réunion d’urgence de la C.D.C.F.S. (Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage) pour examiner les dispositions à mettre en œuvre pour la régulation des certaines espèces.
Suite à cette C.D.C.F.S, un arrêté préfectoral a été publié et s’applique immédiatement.
Vous avez donc la possibilité d’utiliser cette dérogation qui nous permettra, je l’espère, d’enrayer l’évolution des dégâts de grand gibier et d’autres espèces susceptibles d’occasionner des dégâts.
Cette dérogation n’est pas un cadeau aux chasseurs, comme certains s’empressent de le dire, mais elle s’inscrit dans le cadre des missions d’intérêt général ce qui est une reconnaissance de notre activité dans le maintien des équilibres agro sylvo cynégétiques.
Je suis conscient que ces dispositions dérogatoires peuvent provoquer de la frustration voire de la jalousie de la part des autres modes de chasse. Nous avons fait valoir nos propositions qu’il s’agisse de la chasse des migrateurs, du petit gibier… La réponse a été négative car nos propositions n’étaient pas prévues dans les instructions ministérielles.
J’aurai effectivement souhaité que cette reconnaissance s’applique aussi pour nos amis chasseurs de gibier d’eau dans leur rôle de « sentinelles » sanitaires face à la grippe aviaire.
Je souhaite que cette situation n’oppose pas les chasseurs entre eux, et sachant qu’il existe une solidarité entre nous, ceux qui pourront aller sur le terrain avec les mesures dérogatoires peuvent inviter ceux qui n’en ont pas la possibilité.
Avec la FNC, nous continuerons à porter vos demandes pour que très vite la situation redevienne normale malgré ce contexte sanitaire très contraignant, en affirmant que nos activités de plein air n’engendrent pas plus de risques que les supermarchés ou les transports en commun !
Et comme si une mauvaise nouvelle n’était pas suffisante, notre département est classé en risque élevé dans le cadre de la grippe aviaire qui se développe en Europe.
Ainsi la chasse du gibier d’eau, le transport et l’utilisation des appelants sont interdits.
Nous vous tiendrons informés de l’évolution de cette situation.
Voilà, Madame, Monsieur ce que je voulais vous dire en cette période difficile à gérer entre le risque sanitaire dû au COVID et nos activités cynégétiques.
N’oubliez pas que les risques liés au COVID persistent, soyez prudents, respectez les consignes et à bientôt pour des jours meilleurs.

Le Président FDC76
A. DURAND


Grippe aviaire -Communiqué de presse du ministère de l'Agriculture
05 Novembre 2020

Focus : “À la découverte du Pôle REZH’EAU et des ORES”
03 Novembre 2020
Le 08 octobre dernier, la Fédération des Chasseurs de Seine Maritime a valorisé ses actions de sauvegarde des territoires et de la biodiversité lors de la matinée d’échange “À la découverte du Pôle REZH’EAU et des ORES”.

La Fédération s’engage dans la préservation de l’environnement avec le pôle REZH’Eau.

Alain DURAND, président de la fédération, a ouvert cette matinée d’échange destinée à la présentation du pôle et de ses actions.

Chaque année, les zones humides attirent de nombreux migrateurs, chassables ou non. Pour préserver ces territoires de l’érosion et des ruissellements afin qu’ils continuent d’accueillir les migrateurs, la Fédération a développé le pôle REZH’Eau (Ruissellement, Érosion, Zones Humides et Eau).

Lors de cette rencontre, Eric Coquatrix, directeur de la FDC 76, et Pierre Lévêque ainsi que Jordan Daniel et Margot Lemonnier ont présenté les actions menées par le pôle d’ingénierie environnementale et ses objectifs.

Depuis sa création, le pôle REZH’Eau souhaite rassembler chasseurs, propriétaires et agriculteurs avec l’agence de l’eau de Seine-Normandie afin de mettre en place les Obligations Réelles Environnementale (ORES).

Une collaboration entre l’agence et la Fédération a été présentée par Patricia BLANC pour mettre en relief son efficacité et sa nécessité dans la restauration des zones humides.

Les Obligations Réelles Environnementale (ORES), un dispositif prometteur

Annie Charlez, juriste, est intervenue afin de présenter le rôle et l’importance de ces nouveaux outils dans la sauvegarde des territoires et de la biodiversité.
Très prometteurs, ils permettent la protection et la conservation des terrains naturels sans que la puissance publique ait besoin de les acheter.

“ Les chasseurs sont des jardiniers de la biodiversité” - Pierre DUBREUIL

Pierre DUBREUIL, directeur de l’Office Français de la Biodiversité, et Olivier THIBAULT, directeur de l’eau et de la biodiversité au Ministère de la Transition écologique et Solidaire, ont pris la parole pour souligner l’importance de se rassembler et des ORES pour la restauration et la préservation des zones humides.

La vallée de la Durdent, un exemple de réussite

Dominique BERNARD, président de l'Association des Utilisateurs Gestionnaires de la Vallée de la Durdent, a présenté les actions entreprises en collaboration avec la Fédération et les résultats obtenus. Les inventaires ont confirmé un excellent état de conservation des biotopes et des plans d'eau pour ce territoire très apprécié des migrateurs.

Grâce à une collaboration réussie, le territoire a obtenu le label "Territoires de faune sauvage".

L’échange s’est terminé par une visite de cette vallée qui expérimentera les ORES.

Chasse et confinement
31 Octobre 2020
Suite à notre précédente diffusion des informations contradictoires nous ont été transmises.
Il apparaît que dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de son habitation la chasse puisse être autorisée.

Vous trouverez par ailleurs ci-dessous le post que vient de faire le Président Schraen sur Facebook.

« Chers amis chasseurs,
En début de semaine prochaine, les Conseils départementaux de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS ) de chaque département se réuniront donc pour envisager les dérogations concernant la chasse collective ou individuelle des espèces pouvant causer des dégâts aux cultures.
Tout ceci ne s’est pas fait sans mal, et avec le soutien de nos amis agriculteurs, va donc pouvoir s’ouvrir des possibilités de réguler certaines espèces, dans un respect strict des gestes barrières liés au confinement.
Je regrette que pour l’instant les chasseurs de gibier d’eau n’aient pas été reconnu dans leur pratique essentielle de sentinelles sanitaires.
Évidemment, je continuerai à travailler sur ce dossier avec notre ministère de tutelle.

Il me reste aussi à répondre à vos nombreuses questions concernant la possibilité d’utiliser l’heure de détente à proximité de votre habitation, en pratiquant la chasse.
Bien que notre secrétaire d’Etat nous affirme que cela n’est pas autorisé, d’autres sources aussi importantes au sein de l’Etat nous valident la possibilité de prendre cette heure de détente cynégétique, dans le cadre légal de la chasse en vigueur.
Je vais donc me référer à cette deuxième approche, parce que l’activité nature qu’est la chasse ne peut être moindre que celle des autres.
Je vous souhaite donc de prendre un bon bol d’air à proximité de votre maison, et de respecter scrupuleusement les gestes barrières et la distanciation sociale.
En attendant de vous tenir au courant des autres évolutions qui viendront la semaine prochaine, après nos CDCFS.
Amitiés en St Hubert
Willy Schraen »

Bien à vous en Saint Hubert

Confinement et chasse en Seine Maritime:
30 Octobre 2020
Confinement et chasse en Seine Maritime:

Nous vous informons que nous ne disposons pour l’instant d’aucune information sur les possibilités de chasse dans le département. Des négociations sont actuellement en cours au niveau national et le président de la FDC76 a rendez vous avec le Préfet mardi matin sur ce sujet. Nous communiquerons sur ce qui est possible mardi en fin de journée.

A ce jour, toutes les pratiques de chasse et de régulation sont interdites.

Nous vous informons que les bureaux de la fédération seront fermés à partir de lundi. Par contre, le standard téléphonique sera ouvert afin de répondre à toutes vos questions et de continuer à assurer le fonctionnement administratif de notre structure.

Soyons solidaires dans ce contexte difficile de crise sanitaire.

Prenez soin de vous.

COVID19 : la chasse est autorisée moyennant le respect des consignes sanitaires
15 Septembre 2020
En savoir plus
COVID19 : la chasse est autorisée moyennant le respect des consignes sanitaires

Info du jour : les arrêtés individuels Petit Gibier ont été envoyés par courrier postal le lundi 14 septembre 2020.

Chère adhérente, cher adhérent,
Vous êtes nombreux à vous interroger sur les mesures sanitaires à mettre en place lors de vos parties de chasse. Les fédérations de chasseurs ne sont pas dans l’obligation de faire respecter à leurs adhérents des mesures particulières. Il s’agit des respecter les mêmes mesures que celles prévues dans notre vie de tous les jours, ni plus, ni moins.
Pour vous tenir informés de la réglementation en vigueur, nous vous recommandons de consulter régulièrement le site Internet de la préfecture de la Seine-Maritime en cliquant sur le lien suivant "en savoir plus".

Toutefois, vous trouverez ci-après quelques conseils de bon sens pour réduire les risques de contamination :
À la chasse :
• Mettez à disposition du gel hydroalcoolique.
• Respectez une distance de 1 mètre entre chaque personne.
• Désinfectez vos rendez-vous de chasse avant et après votre journée.
• Privilégiez de faire l’appel des chasseurs présents à haute voix. En cas de signature, chacun utilise son propre stylo. Privilégiez, pour les ronds de battue, les lieux ouverts et aérés et conservez votre masque. Diffusez vos consignes par voie électronique pour limiter les temps de groupe.
• Les déplacements en véhicule doivent se faire de façon individuelle. En cas de transport « collectif », le port du masque est obligatoire.
• N’échangez pas votre matériel et désinfectez-le après usage.
Après la chasse :
• À la salle de découpe, respectez les distanciations et portez un masque.
• Transportez la venaison dans des sacs à usage unique ou dans des sacs personnels.
• Limitez au maximum les temps de partage.
Au gabion :
• Aérez la hutte en début et en fin de chasse.
• Désinfectez l’installation avant et après la chasse
• Utilisez des gants jetables en cas de manipulation des appelants ou autres matériels par plusieurs personnes.
• Laissez vos bottes ou chaussures à l’extérieur de la hutte.
• N’échangez pas votre matériel et désinfectez-le après usage.
• Utilisez votre propre stylo pour remplir le carnet de hutte.
• Prévoyez vos propres couverts ou des couverts à usage unique pour les repas.
• Prévoyez vos propres affaires pour le couchage.
Communiqué par la FDC76


Appel à mobilisation des chasseurs de France et des ruraux
09 Septembre 2020
Le 7 septembre 2020



Amies chasseresses,
Amis chasseurs,

Depuis le début de l’été, nous traversons une période de fortes turbulences pour les chasseurs et les ruraux que nous sommes et c’est la raison de mon écrit.
Il n’est pas question que l’on reste sans réagir face aux menaces qui pèsent sur nos chasses traditionnelles et, à termes, sur tous nos modes de chasse, sans exception.

C’est dans ce contexte que le Référendum d’initiative partagée (RIP) vient d’être lancé par trois grands patrons soutenu par toutes les associations qui veulent interdire, entre autres, la chasse et l’élevage dans notre pays, et des parlementaires qui ignorent voire méprisent notre façon de vivre.

Notre nécessaire mobilisation va bien au-delà de la chasse car ce sont donc nos valeurs rurales et la vie quotidienne dans nos campagnes qui sont violemment attaquées par des « anti-tout ». Ils ignorent tout de la nature, et veulent voir disparaître, les chasseurs, les pêcheurs, les éleveurs, les bergers, les cavaliers mais aussi les artisans, les petits commerçants… et ceux qui aiment une campagne vivante et diversifiée. Ces « donneurs de leçons » rêvent d’une nature et d’une campagne sous cloche où les femmes et les hommes sont exclus, où les interdits remplacent le bon sens et une gestion partagée de la nature. Le risque est grand de voir nos campagnes mourir économiquement et socialement en se vidant de toutes activités.

Le leader du « parti du non-sens écologique », Yannick Jadot, n'a-t-il pas annoncé qu'il souhaitait que la France sorte de la chasse ! Le même, qui en 2017, nous assurait que la gestion de la chasse fonctionnait bien et que des progrès étaient visibles !
Les intentions sont dorénavant, on ne peut plus claires. C'est un combat politique pour sauver cette ruralité, forte de nos valeurs de tolérance et solidarité, qui s'ouvre pour la présidentielle de 2022 !

Dans la suite logique de cette déclaration, vous pourrez aussi découvrir, lancées par les mêmes, de nouvelles idées plus lumineuses les unes que les autres. Comme la fin de l'’« exploitation » des abeilles et de la consommation de leur miel, ou la perspective de mettre fin à la torture des végétaux par la fermeture des fleuristes sadiques qui décapitent les fleurs et les plantes à des fins d'exploitation commerciales… Est-ce par ce genre d’âneries que l’on va réellement préserver la biodiversité et la cohésion de nos territoires ?






Et c'est en surfant sur cette vague qui traduit une fracture idéologique sans précédent que notre ministre de tutelle, Barbara Pompili vient de décider de mettre un terme à un mode de chasse tout à fait légal – la chasse à la glu- car fondé sur une dérogation européenne. Un caprice politique, au mépris de la loi et de la démocratie, qui en vérité n’en est pas un, et qui augure probablement de nouvelles décisions de ce genre. La ministre de la transition écologique se sent investie d'un rôle de chevalier blanc ou plutôt vert, proposant par exemple, il y a quelques mois, de supprimer les barbecues en France pour cause de particules fines, et les terrasses chauffées ! Et ceux qui pensent que ces gourous adeptes de l'écologie punitive et l’Europe les épargneront, se trompent lourdement !

Nous savons que les actions punitives des « anti-tout » ne s'arrêteront pas, et que nous allons vivre un enfer si nous ne commençons pas à réagir. La destruction de nos cabanes de chasse et de nos miradors n’est qu'un début. Des groupuscules extrémistes écologistes et animalistes violents qui nous menacent de mort tous les jours, se sentent soutenus par les récentes prises de positions de Politiques inconscients. Cette idéologie est en train de semer les graines des futures tempêtes que nous allons devoir affronter.

C'est pourquoi, ce samedi 12 septembre, les chasseurs à la glu ont décidé de se rassembler, entourés de nombreux soutiens, à Prades (66), de 10 h à 13 h, sur les terres du Premier ministre, Jean Castex. Je serai bien sûr à leurs côtés. Je soutiens également les chasseurs et les agriculteurs qui ont décidé d'aller manifester pacifiquement leur mécontentement devant les permanences des parlementaires qui ont signé le RIP, ce même samedi 12 septembre. Nous préparons également d'autres actions au niveau national et européen. Je vous tiendrai évidemment au courant de celles-ci !

Vous savez tous que je ne suis pas un grand adepte de la manifestation. Mais comme le dialogue est rompu, et que seule l'idéologie punitive des extrêmes semble avoir de l'écho, je vais donc me battre à vos côtés, pour préserver l'avenir de la chasse, de nos valeurs rurales et de nos modes de vie à la française !


Willy Schraen

Décès de Michel RAULIN
17 Juin 2020
Nous avons appris avec douleur le décès de Michel RAULIN ce matin suite à une longue maladie.

Michel œuvrait avec un total dévouement depuis de très nombreuses années comme administrateur de la Fédération des Chasseurs de Seine Maritime et plus récemment de la Fédération Régionale des Chasseurs de Normandie. Il avait en charge de nombreux dossiers comme la communication, le festival animalier, la semaine de l’eau, les fêtes de la chasse…

Michel RAULIN a été à l’origine de la création de l’association des piégeurs et des gardes particuliers de Seine-Maritime.

La fédération adresse ses plus sincères condoléances à son épouse, sa famille et ses amis.

Les obsèques auront lieu le 24 juin, 10 heures 30, à l’église de Bois-Guillaume.

Le président de la FDC76, Alain Durand

CHASSE ONF : consultation publique Licence collective FD LYONS
16 Juin 2020
Lot 7 - cahier des charges
Lot 7 - Dossier candidature
Mesdames, Messieurs,

Je vous informe de l’ouverture de la consultation publique pour l’attribution de la permission de chasser en licence collective sur le lot n°7 de la forêt domaniale de LYONS.
Une communication sera également faite sur le site Internet de l’ONF.
Vous trouverez en pièce jointe les documents relatifs à cette consultation :
- Cahier des charges de la licence,
- Dossier de candidature.
Les personnes intéressées auront à déposer leur dossier de candidature au plus tard le 30 juin 2020 à 12h, délai de rigueur. Les candidats retenus seront auditionnés, dans les bureau de l’ONF Rouen, le 2 juillet 2020.

Restant à votre disposition pour tout complément d’information,

Anne MAGNE - Tél : 02 35 14 20 39

Communiqué de l'ONF

Opération CIPAN
15 Juin 2020
Bon de réservation
Document CIPAN Agrifaune
Madame, Monsieur,

L’opération CIPAN, financée par le plan de soutien petit gibier de la FDC76 est renouvelée pour l’année 2020.

Elle se destine à tout agriculteur adhérent de la FDC76 ou détenteur d’un droit de chasse dans le département pour le compte d’un agriculteur.

Si vous êtes intéressé, il vous suffit de nous renvoyer le bon de réservation en pièce jointe dûment complété par courrier, fax ou mail avant le 03 juillet 2020.

L’équivalent d’un hectare de semences de CIPAN sera attribué par exploitation.

La date de retrait des semences (début août) vous sera communiquée ultérieurement par mail et/ou appel téléphonique.

Bien cordialement.

Le Président, Alain DURAND

Fermeture exceptionnelle des bureaux
18 Mai 2020
En raison de l'Ascension, les bureaux de la Fédération seront exceptionnellement fermés le vendredi 22 mai prochain

La commission départementale de la chasse et de la faune sauvage s’est réunie le 13 mai en visio conférence
14 Mai 2020
Le mercredi 13 mai, la commission départementale s'est réunie pour la première fois en visioconférence. 33 personnes étaient présentes. Elle a débattu de plusieurs sujets d’importance pour la fédération des chasseurs de Seine-Maritime. Pour la partie concernant les espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (les « nuisibles »), les modalités qui étaient appliquées en 2019 ont été reconduites dans leur intégralité. Les demandes de régulation du pigeon ramier, des corvidés, du lapin de garenne et du sanglier s’effectuent désormais uniquement par Internet. Pour le lapin de garenne, la fédération a précisé qu’elle demanderait en 2021 le classement gibier de l’espèce. Elle est en effet classée sur la liste rouge par l’UICN et le niveau de ces populations ne justifie plus aujourd’hui sa classification comme « nuisibles ».
Les dates de chasse seront reconduites sur les mêmes bases que celles de la précédente campagne de chasse, à l’exception du sanglier pour lequel la fédération a proposé de lever les dernières restrictions. À partir du 15 août, le sanglier pourra être chassé en plaine dans tous les types de culture. Pour la chasse en battue en plaine, le nombre maximum de 25 fusils a également été supprimé. La chasse sera possible en mars 2021, tous les modes de chasse seront autorisés au bois et uniquement la chasse en battue en plaine.
Les débats se sont ensuite portés sur l’interdiction de la pratique de l’agrainage du sanglier. L’administration a fait part de sa volonté d’interdire l’agrainage en novembre, décembre et janvier dès la prochaine campagne de chasse. Les représentants de la fédération des chasseurs se sont fortement opposés à ce principe qui nécessiterait la modification du schéma départemental. Le président de la fédération a fait valoir qu’il s’agissait d’une mesure inadaptée et que tous les moyens ont été mis en œuvre avec les chasseurs pour réguler les populations et diminuer la facture de dégâts. Le tableau de chasse départemental réalisé en 2019/2020 approche les 10 000 sangliers et les premiers chiffres de dégâts pour les prairies et les ressemis de maïs sont en très nette baisse en ce début d’année. Aussi, il faut prendre le temps d’analyser ce qui s’est passé durant cette dernière campagne de chasse avant de penser à mettre en œuvre des restrictions plus sévères.
Une réunion de la commission d’arbitrage sanglier est prévue en juin afin de faire un point détaillé sur ces sujets.

Biodiversité : l’impact incontestable des chats errants !
14 Mai 2020
Le président de la FNC, Willy Schraen, a répondu, il y a quelques jours, sur le site Chassons.com aux questions d’internautes en particulier sur l’augmentation inquiétante des chats errants dans la nature et les conséquences catastrophiques sur les oiseaux et les mammifères sauvages qu’ils détruisent, notamment de nombreuses espèces protégées de passereaux comme les rouges gorges et les mésanges.
Cela lui a valu un déferlement de réactions anti chasse dans les réseaux sociaux orchestré par quelques « bonnes âmes » qui préfèrent manipuler la vérité plutôt que de regarder la réalité en face.
Pourtant, Willy Schraen a été très clair en affirmant que la gestion des chats errants dans la nature n’était pas de la responsabilité particulière des chasseurs, mais de tous ceux, qui ont aussi en charge le maintien de la biodiversité.

De façon pragmatique et sans le moindre tabou, le président de la FNC a évoqué la principale méthode utilisée partout à ce jour qui consiste à capturer les animaux errants avec des cages-pièges dont la caractéristique est de ne faire aucun mal à l’animal.

Cela permet ensuite de relâcher ces animaux dans un autre secteur lorsqu’ils sont sauvages ou de les remettre à un refuge d’une des fondations de protection animale s’il s’agit d’un chat ou d’un chien errant. Dans la majorité des cas, les animaux sont remis à leur propriétaire ou stérilisés dans les dispensaires de ces mêmes associations.

Certains « ayatollahs » de la protection animale n’ont sans doute pas voulu lire les études scientifiques et les déclarations d’associations qui considèrent que les chats errants dans la nature sont un problème majeur pour la biodiversité.
Marc Duquet, ornithologue, dans un article récent dans OrnithoScience l’explique. Il estime que le chat est responsable de la disparition de 33 espèces vivantes dans le monde.

Le muséum national d’histoire naturelle a réalisé une étude très instructive sur la menace que fait peser le chat errant sur de nombreuses espèces de petits oiseaux.

Aux USA, les études scientifiques sont nombreuses et chiffrent à des dizaines de milliards de proies tuées par an par les chats errants.
A l’heure où tout le monde se mobilise pour la biodiversité, y compris les chasseurs, il serait dramatique que la situation se dégrade.

La FNC, qui n’a pas l’habitude de faire référence aux écrits et déclarations de la LPO, ne peut que recommander la lecture de la fiche pédagogique de cette association militante et souvent anti chasse sur « la prédation du chat domestique ». Elle rappelle que le chat errant chasse en moyenne 12 h par jour contre 3 h par jour pour les chats de propriétaires. De nombreuses associations et fondations de protection animale (Fondation Assistance aux animaux, Fondation 30 millions d’amis, la SPA…) insistent depuis des années, pour la stérilisation des chats errants.

A tous ceux, nombreux comme les chasseurs qui aiment leurs animaux de compagnie de donner l’exemple. Pour préserver la biodiversité, à chacun de garder son chat alors que c’est l’espèce la plus abandonnée en France.

Annulation de l'AG de l'UGP76
12 Mai 2020
Dans le cadre du respect des dispositions règlementaires relatives au COVID 19, l’Assemblée Générale annuelle de l’association des Gardes Particuliers de la Seine Maritime initialement programmée pour le samedi 16 mai prochain est annulée.

L’ensemble des adhérents seront à même de comprendre cette décision .

D’autre part l’arrête préfectoral du 9 avril prolongeant la suspension de l’exercice de la chasse et de la destruction a tir des animaux « nuisibles », du piégeage, vient d’être abrogé.

En conséquence les activités des gardes particuliers peuvent reprendre dans la mesure ou « elles seront réalisées individuellement et respecteront l’évolution des mesures sanitaires en vigueur ».

Dans l’attente de vous retrouver,le conseil d’administration de l’UGP 76 vous confirme son soutien en ces moments particuliers.

Prenez soin de vous !!

Claude DURIEU, Président de l'UGP 76


Destruction du sanglier du 11 au 31 mai 2020
11 Mai 2020
La DDTM a mis en place une téléprocédure relative à la destruction exceptionnelle à tir du sanglier du 11 au 31 mai 2020.
Cette opération doit se réaliser de manière individuelle, à l'approche ou à l'affût en respectant l'évolution de l'ensemble des mesures sanitaires prescrites par le gouvernement et notamment des gestes barrières.
Vous pouvez faire votre demande uniquement en suivant le lien ci-dessous:
https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/autorisa-exceptionnelle-destructionsangliermai2020
Vous pouvez utiliser le même identifiant, si vous avez déjà fait des demandes via le site "démarches simplifiées" , sinon ,pour se connecter, il suffit de créer un compte avec son adresse email puis de remplir le formulaire en ligne.
Le bilan de cette opération devra être envoyé par mail à cette adresse.
Communiqué de la DDTM76

COVID19 : la régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (sangliers et corvidés) à nouveau possible à partir du 11 mai prochain. Les bureaux de la fédération ouvriront le 12 mai.
08 Mai 2020
Arrêté du 7 mai 2020
Protocole fdc76
Suite aux différentes interventions de la fédération des chasseurs auprès des services de l’État et aux annonces du Premier ministre, nous vous confirmons que la régulation de certaines espèces dans le cadre de pratiques individuelles sera à nouveau possible à partir du 11 mai. Il en est de même pour la pratique du piégeage et de l’agrainage du petit gibier. L’agrainage du grand gibier était déjà possible pour les titulaires d’un contrat d’agrainage.
L’arrêté préfectoral qui permet de nouveau ces pratiques est joint à l'article.

Les bureaux de la fédération seront ouverts à partir du mardi 12 mai prochain dans les conditions prévues par le protocole national de déconfinement. Vous trouverez également jointe une note complète qui vous permettra de voir dans quelles conditions vous pouvez accéder au site de la fédération des chasseurs, que ce soit pour l’accueil et vos formalités administratives, ou pour la boutique piégeage.

Pour la pratique de la chasse, la fédération nationale des chasseurs va transmettre à notre ministère de tutelle des propositions concrètes pour chaque mode de chasse. Nous vous tiendrons bien sûr informés au fur et à mesure des possibilités pour la prochaine saison de chasse.

Nous sommes aussi questionnés sur la présence du loup dans le pays de Bray (secteur de Londinières). Sachez aussi que dans ce domaine, la fédération est active auprès des services de l’État. Nous allons participer le 13 mai prochain à la première réunion de la cellule de suivi du loup en Seine-Maritime organisée par la DDTM. Nous vous tiendrons également régulièrement informés de la situation.

Soyez assurés que la fédération des chasseurs déploie tous les efforts nécessaires pour assurer la continuité notre activité dans le respect des règles sanitaires liées au COVID19.

Prenez soin de vous,

Bien cordialement,

Alain Durand, Président de la FDC 76


Communiqué du Président de la FDC 76, Alain DURAND
06 Mai 2020
Cher adhérent, chère adhérente,

Suite au dernier communiqué de la FDC76, vous nous avez posé un certain nombre de questions. Voici les réponses que je peux vous apporter ce jour, car vous comprendrez bien qu’en cette période covid19, rien n’est facile.

Pour les formations permis de chasser assurées par la fédération, elles reprendront dès la sortie du confinement en respectant les consignes sanitaires nationales.

Pour l’examen du permis de chasser, c’est l’Office Français de la Biodiversité, établissement public qui en a la charge. Il nous a été dit que des moyens humains supplémentaires seraient mis en place pour assurer cette mission régalienne de l’État. Nous serons attentifs sur ce sujet avec le président Willy Schraen.

Pour les attributions chevreuils et grands cervidés, ces dernières ont été préparées, comme à l’habitude, par nos services. Nous serons prêts pour les chasses à l’approche du chevreuil au 1er juin ( sauf cas de force majeure covid19).

Pour le tir du sanglier à l’approche et à l’affût au mois de mai sur autorisation individuelle, les infos reçues ce jour de la préfecture vont dans le bon sens. Je vous le confirmerai la semaine prochaine.

Pour le sanglier et chevreuil à l’approche au premier juin, je rappelle que c’est sur autorisation individuelle. Comme l’an passé, les demandes sont dématérialisées. Il faut donc passer par le site Internet de La FD.

Pour les validations du permis de chasser, elles seront mises en ligne dans les temps.

Rappel : votre permis actuel est valable jusqu’au 30 juin.

Pour le tir des corvidés, en accord avec la profession agricole, nous avons fait la demande à la préfecture ainsi que pour le piégeage et l’agrainage du petit gibier. À ce jour, nous n’avons pas de réponse officielle, mais il semblerait que ces questions soient réglées dès la fin du confinement le 12 mai prochain. En attendant, vous pouvez formuler auprès de la DDTM vos demandes.

Voilà chers amis les réponses que je pouvais vous apporter aujourd’hui. Sachez que nous faisons tout pour que notre activité puisse perdurer, mais vous comprenez bien que ce n’est pas simple.

Portez-vous bien, protégez-vous !

Cordialement.

Alain Durand, Président de la FDC76

COVID19 : la FDC76 met tout en œuvre pour faciliter la vie de ses adhérents
05 Mai 2020
Mesdames, Messieurs, cher(s) adhérent(e)s,

La fin annoncée du confinement stricte est prévue pour le 11 mai.

La fédération s’organise pour préparer la réouverture de la Maison de la Chasse dans les meilleures conditions de sécurité pour ses adhérents et les salariés.

Pour atteindre cet objectif, le conseil d’administration, qui s’est réuni hier matin en visioconférence, a décidé de prendre plusieurs mesures afin d’éviter les déplacements à la Maison de la Chasse et ainsi réduire autant que faire se peut la propagation du virus.
La durée de validité des bracelets sanglier est prolongée d’un an :

Vous n’avez pas besoin pour la saison 2020/2021 de venir échanger vos bracelets sanglier à la FD. Exceptionnellement, leur durée de validité est prolongée d’une saison.

N’oubliez pas de renvoyer vos bilans de prélèvements dans les 72 heures.

Pour les bracelets de cerf et de chevreuil, la fédération développe actuellement une plateforme de paiement en ligne.

A partir du 1er juin, pour ceux qui le souhaitent, vous pourrez régler vos factures par Internet et les bracelets vont seront transmis par courrier dans les meilleurs délais.

Lors de votre venue à la Maison de la Chasse, vous devrez impérativement respecter les gestes barrières et porter un masque.

Toutes ces mesures sont élaborées pour éviter la propagation du COVID19 et assurer la protection des plus fragiles.

Portez-vous bien !

Le Président, Alain DURAND

OPÉRATION JACHERE
29 Avril 2020
Madame, Monsieur,

Malheureusement aux vues du contexte lié aux obligations de confinement dans le cadre des mesures gouvernementales, nous avons été tenus d’annuler cette opération en 2020.

Certain de votre compréhension et dans l’attente de jours meilleurs.

Philippe LEBOUCHER, FDC76

COURRIER CONCERNANT 4 SETTERS VOLÉS DANS LE JURA
29 Avril 2020
N'HÉSITEZ PAS A DIFFUSER

Monsieur le Président,

Je vous sollicite pour diffuser auprès de vos techniciens, présidents de chasse et chasseurs de votre département cette affiche concernant le vol de mes 4 setters.

J’ai également envoyé ce mail à tous les autres présidents des fédérations de chasse de France.

Mon objectif est de simple : déployer l’information du drame que je viens de vivre sur tout le territoire français.

Il me semble que l’union des chasseurs pourrait freiner tous ces vols quotidiens de chiens si les personnes responsables et influentes comme vous s’investissent dans une diffusion rapide des déclarations de vol.

Je ne doute pas un seul instant que vous ferez votre possible pour partager à un plus grand nombre mon affiche ci jointe.

En vous remerciant par avance.

Bien évidemment, je suis à votre entière disposition si vous souhaitez échanger sur le sujet.

Bien à vous.

Contact :
Frédéric HERAUD
Président de chasse de l'ACCA de Moutonne (39)
06 27 88 40 78

Rappel : L'assemblée générale est annulée
24 Avril 2020
Mesdames, Messieurs, cher(s) adhérent(e)s,

Pour rappel, la crise sanitaire du COVID-19 ne nous permet pas de tenir l’Assemblée Générale pour notre fédération.

La date initialement programmée du 25 avril 2020 n’est pas possible pour les raisons sanitaires que vous connaissez tous.

Nous sommes toujours dans l’attente des instructions ministérielles nous permettant de gérer la suite réglementaire de nos travaux.

Sachez que depuis le 16 mars 2020, nous avons mis en place une organisation qui répond, au mieux, aux besoins de la fédération et des chasseurs de la Seine Maritime.

Dès que nous le pourrons, nous vous informerons des évolutions.

À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles !

Portez-vous bien,

Bien cordialement,

Le Président, Alain Durand

LETTRE D'INFO
21 Avril 2020
En ces moments troublés par le COVID ,chacun s’entend a faire entendre son soutien a tous ceux et celles qui donnent de leur personne en tant que soignant.

Si les artistes et les mélomanes des villes font part de leur soutien au travers de la cacophonie des genres associant le classique aux bruits de casseroles et autres ustensiles ?

D’autres plus ruraux font résonner le chant du cor et de la trompe .
C’est le cas depuis ces dernières semaines ou chaque soir à 20 heures précises, sur les abords de la forËt de LA LONDE , une douzaine de chasseurs mélomanes remercient et s’expriment ,faisant raisonner "le chant du cor aux fond des bois »
Merci à tous pour cette initiative que nous rapporte Sylvain BOULARD .

Arrêté prolongeant la suspension de la chasse et la destruction des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts
20 Avril 2020
Arrêté Préfectoral en date du 9 avril 2020
Mesdames, Messieurs, cher(s) adhérent(e)s,

La fédération des Chasseurs a pris connaissance d’un nouvel arrêté du Préfet en date du 9 avril 2020 prolongeant la suspension de la chasse et la destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dommages (lien PDF).

Comme pour le premier arrêté, la fédération n’a pas été consultée par les services de l’État pour prendre cette décision. C’est regrettable.

Ces interdictions coïncident avec le courrier transmis par l’Union Départementale des GIC pour demander au Préfet que la régulation des prédateurs et l’agrainage du petit gibier soient à nouveau autorisés en respectant bien évidemment les mesures gouvernementales mises en place dans le cadre de la crise sanitaire.

Nous avons demandé aux services de l’État d’être associé à leurs prises de décisions via un organe de concertation qui regrouperait la profession agricole, les forestiers et les chasseurs. Nous ne sommes, pour l’instant, pas entendus et nous allons réitérer notre demande auprès du Préfet.

Si nous avons pu obtenir un assouplissement pour l’agrainage du sanglier en cette période de semis des maïs, nous pensons aussi légitime de pouvoir continuer à soutenir le petit gibier de plaine. Les efforts financiers consentis par les responsables de chasse et la fédération sont considérables et nos actions de terrain devraient pouvoir perdurer en respectant toutes les conditions liées au COVID19.

Nous allons poursuivre, avec le soutien de l’Union des GIC, nos démarches auprès de l’administration en ce sens.

Prenez soin de vous,

Bien cordialement,

Le président, Alain DURAND

L'agrainage dissuasif du sanglier à nouveau autorisé en Seine-Maritime
10 Avril 2020
Arrêté préfectoral du 9 avril 2020
L’agrainage dissuasif du sanglier est à nouveau autorisé pour les titulaires d’un contrat d’agrainage.

A la demande express de la fédération des chasseurs et de la profession agricole, le Préfet a accepté d’autoriser l’agrainage dans les conditions prévues par le schéma départemental tout en respectant les mesures liées au confinement. Cette décision était nécessaire en cette période de semis de maïs.

Vous trouverez sur le lien PDF, l'arrêté préfectoral du 9 avril 2020.

Cordialement. Alain DURAND

Les infos administratives du jour
09 Avril 2020
Nous recevons de nombreux coups de téléphone pour la régulation des corvidés dans les semis.

Avec la crise sanitaire, le préfet n’autorise pas cette régulation. Si vous avez des dégâts dans les semis, il faut contacter la DDTM directement.

La FDC ne peut rien faire malheureusement.

Les demandes de plans de chasse petit et grand gibier sont toutes saisies dans nos programmes. Avec les problèmes de courrier, nous ferons preuve de tolérance par rapport aux dates limites habituelles.

Enfin, pour les échanges de bracelets sanglier, ils seront assurés jusqu’au 30 juin.

Prenez soin de vous !

Fonctionnement des services de la FDC durant la crise sanitaire COVID19
07 Avril 2020
Chère adhérente, cher adhérent,

Dans cette période de crise sanitaire, la fédération des chasseurs de Seine-Maritime met tout en œuvre pour remplir ses missions d’intérêt général et de service public.

Nous comprenons les inquiétudes et les questions qui sont les vôtres aujourd’hui pour la continuité de la pratique de notre activité de chasse.

Nous nous sommes organisés depuis le 16 mars dernier pour assurer un service de qualité tout en protégeant aussi la santé de nos équipes.

Nous pouvons, aujourd’hui, vous garantir que le fonctionnement administratif de la fédération est assuré pour que nous soyons en capacité de redémarrer une activité normale lorsque le confinement sera levé.

D’ici là, nous poursuivons notre travail avec tous les moyens modernes dont nous disposons. La visioconférence est devenue la règle pour la tenue de toutes nos réunions de travail. Les administrateurs et le personnel font preuve d’un engagement sans faille pour assurer la continuité des services et défendre vos intérêts.

Si vous appelez notre siège aux horaires habituels, un personnel sera là pour vous répondre. Seul l'accueil physique n'est pas assuré. Les techniciens et agents sont également joignables sur leurs téléphones portables et répondront à vos messages électroniques.

À chaque fois que c’est nécessaire, nous vous tenons informés des actualités via nos outils de communication.

Vous connaissez notre attachement à la relation particulière que nous construisons, vous et nous, au jour le jour, pour défendre la chasse, gérer les populations de gibier et les territoires, assurer les formations... Nous sommes persuadés que nous surmonterons cette crise tous ensemble, en étant solidaires les uns des autres.

Vous êtes nombreux à compter sur nous, nous le savons et nous mettons tout en œuvre surmonter cette épreuve.

Nous espérons vous retrouver nombreux lors de la prochaine saison de chasse pour pratiquer notre passion.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Respecter les gestes barrières pour éviter la propagation du COVID19.

Eric Coquatrix, directeur de la FDC76


Complément de réponse à l'arrêté de régulation des sangliers en plaine par les lieutenants de louveterie
03 Avril 2020


Mesdames, Messieurs, cher(s) adhérent(e)s,

Suite à la parution de l’arrêté autorisant les louvetiers à intervenir pour le tir des sangliers en plaine, je crois utile de vous donner des explications face à l’incompréhension et l’interrogation exprimées par les chasseurs.

Nous sommes en ce moment dans une situation inédite de confinement qui interdit toute forme de chasse et tout déplacement que ce soit pour le piégeage ou l’agrainage.

À l’époque où les semis s’effectuent, il a été proposé à la commission d’indemnisation, sur demande de la Chambre d’agriculture d’autoriser le tir des lieutenants de louveterie pour protéger, autant que faire se peut, les zones sensibles.

La fédération, membre de cette commission, a validé cette proposition en précisant que son accord était pour le mois d’avril et qu’à compter du 1er mai, des dérogations seraient demandées pour les chasseurs (affût et approche) comme l’an passé pour intervenir sur les semis de maïs.

Le tir effectué par les louvetiers n’a pas pour objectif (je l’espère) de faire des tableaux ou des massacres comme certains me l’écrivent.

L’objectif est de créer, sur les zones sensibles de plaine identifiées, des zones d’insécurité pour les sangliers afin qu’ils regagnent les massifs boisés.

Mais cet objectif, pour être efficace, doit être complété par la délivrance d’autorisations de déplacements pour l’agrainage, sinon nous déplacerons le problème ailleurs puisqu’il n’y a, aujourd’hui, rien à manger dans les bois.

Sur ce sujet de l’agrainage et en accord avec la profession agricole, j’ai demandé aux services préfectoraux d’établir des dérogations, respectant bien entendu les mesures de sécurité sanitaire actuelles. À ce jour, 3 avril, pas de réponse.

J’ai saisi la FNC sur ce point qui se pose d’ailleurs dans beaucoup de départements avec des réponses diverses. J’ai avisé personnellement le responsable au Ministère.

Après ces démarches restées à ce jour sans réponse, j’espèce qu’une décision favorable interviendra rapidement y compris pour le tir des corvidés que j’ai également demandé.

Vous comprenez bien que la situation actuelle est délicate, mais ne fantasmons pas non plus sur la « destruction » que pourraient faire les louvetiers. L’an dernier, moins de 100 sangliers tirés dont plus de 50 % en zones urbaines et zones non chassées.

Voilà, Madame, Monsieur, les précisions que je voulais vous apporter.

Confiné comme vous, sachez que je continue chaque jour de défendre notre activité, notre passion, ce qui n’est pas toujours facile, mal compris, voire incongru, de la part de nos concitoyens en cette période de crise sanitaire, économique et sociale d’une extrême gravité.

Je vous tiendrai informé des suites à venir…

Portez-vous bien, soyez prudents !

Cordialement.

Le Président, Alain DURAND






Arrêté de régulation du sanglier présent en plaine par les lieutenants de louveterie sur 2020
02 Avril 2020
Arrêté préfectoral du 1er avril 2020
Vous trouverez sur le lien PDF, l'arrêté préfectoral du 1er avril 2020 concernant la régulation du sanglier en plaine par les lieutenants de louveterie.

Cordialement. Alain DURAND

Covid 19 : arrêté de suspension dans le 76 de la chasse, de la pêche, du piégeage et de la destruction à tir d'animaux susceptibles d'occasionner des dégâts
27 Mars 2020
Arrêté préfectoral du 26 mars 2020
Mesdames, Messieurs, cher(s) adhérent(e)s,

Nous vous prions de bien vouloir trouver, sous PDF, l'arrêté préfectoral du 26 mars 2020 concernant la suspension de la chasse, de la pêche, du piégeage et de la destruction à tir d'animaux susceptibles d'occasionner des dégâts.

Cordialement,

Le Président, Alain DURAND

COVID19 - Instructions de la Préfecture de Seine-Maritime
20 Mars 2020
Mesdames, Messieurs, cher(s) adhérent(e)s,

La fédération des chasseurs a reçu des instructions précises de la part du Préfet de la Seine-Maritime concernant nos pratiques cynégétiques et de régulation. Celles-ci sont plus restrictives que les informations transmises par notre président national il y a quelques jours.
Il faut retenir que :

• Seuls les louvetiers sont autorisés à intervenir dans des cas très particuliers, présentant un risque sanitaire ou de sécurité (animal blessé, animal en ville...).
• Toutes les formes de chasse ou de régulation à tir sont interdites, de même que la pratique du piégeage (sauf si le piège est tendu dans votre cour et que cela ne provoque pas de déplacement).
• L’agrainage du petit gibier, ou des sangliers est interdit.
• La régulation des espèces susceptibles de causer des dommages (sanglier, corvidés notamment) fera l’objet d’une autorisation explicite du Préfet en cas de risque sanitaire ou d'animaux causant des dégâts particuliers aux cultures.
• Toutes les formes de pêche sont également interdites.

Bien cordialement,
Prenez soin de vous,
Respecter les consignes du gouvernement pour éviter la propagation du COVID19

Le président de la FDC76, Alain Durand

COVID 19 - lettre ouverte aux chasseurs (FNC)
17 Mars 2020
Chers amis chasseurs,

Au vu de la situation sanitaire du pays et comme l'a indiqué hier soir le Président de la République, nous entrons en phase de confinement. Chacun doit faire preuve de bon sens, et on comprend parfaitement ce qui est à risque ou pas.
Alors ne prenons pas de risques inutiles pour nos proches, comme pour nous-mêmes. J’en appelle à votre sens des responsabilités.
J'ai attendu quelques jours avant de m'adresser à vous, parce que je voulais pouvoir vous donner l'ensemble des informations dont vous avez besoin en une seule fois.
En premier lieu, comme vous l'avez compris, toutes nos assemblées générales sont annulées. Ce sont les conseils d'administration de vos fédérations qui vont prendre les décisions pour la prochaine saison de chasse. Même si certains tiendront des assemblées générales plus tard, il y a des décisions à prendre avant la fin mai, et nous ne pouvons attendre.
Deuxièmement, toutes les chasses collectives sont interdites, mais certaines chasses individuelles restent possibles dès lors qu'elles ont un enjeu sanitaire. Je pense par exemple à celle des corvidés qui sont très importantes pour limiter les dégâts sur les semis de printemps, ou l'approche du sanglier là où c'est nécessaire, pour les mêmes raisons (selon les modalités en vigueur dans vos départements). Je reviendrai vers vous si les consignes de confinement évoluent et deviennent plus strictes.
Troisièmement, vous pouvez aller nourrir vos appelants sur les sites où ils se trouvent, comme le remplissage de vos agrainoirs, à condition de le faire seul.
Quatrièmement, l'ensemble des manifestations liées à la chasse sont supprimées jusqu'à nouvel ordre, y compris bien sûr tous les fields.
Cinquièmement, les piégeurs et les gardes particuliers peuvent continuer à oeuvrer sur leurs territoires respectifs, à condition d'être seul.
Pour tous vos déplacements qui concernent des activités liés à la chasse, au nourrissage, au piégeage et au gardiennage, n'oubliez pas de remplir l’attestation jointe (ou à éditer à partir du site du ministère de l’intérieur) en cochant :
- la première case pour les professionnels ;
- la dernière case dans les autres cas.
Je vous conseille également d'avoir sur vous votre permis de chasser, ou vos agréments de garde particulier ou de piégeur.
Même si la situation est grave, je voulais également féliciter les nombreux chasseresses et chasseurs qui ont été élus dimanche dans leurs communes, et je suis sûr que chacun veillera à ce que les intérêts des ruraux soient parfaitement préservés.
Je ne peux encore savoir si cette pandémie aura un impact sur notre prochaine saison de chasse, mais ce sont bien nos attitudes qui réduiront le développement de la maladie, et qui nous ferons sortir plus vite de cette situation.

Prenez soin de vous !

Amitiés en St Hubert

Willy SCHRAEN, Président de la FNC

COVID19 : Communiqué de la fédération des chasseurs de Seine-Maritime.
16 Mars 2020
Mesdames, Messieurs, cher(s) adhérent(e)s,

À la suite des annonces du Président de la République et du Premier Ministre pour freiner ou limiter la propagation du coronavirus, nous avons toutes et tous la responsabilité de nous protéger collectivement.

La propagation de cette épidémie s’accélère. Des mesures d’urgence s’imposent.

En premier lieu, nous vous demandons d’annuler toutes les chasses collectives du sanglier que vous auriez pu prévoir d’ici la fin mars. L’ONF a effectué les mêmes recommandations à ses adjudicataires.

Pour vous protéger et protéger notre personnel, nous sommes désormais dans l’obligation de fermer l’accès du public à la Maison de la Chasse et de la Nature de Belleville en Caux, boutique pour la vente du matériel de piégeage et des miradors inclus.

Nous suspendons donc les échanges de bracelets sanglier prévus en mars et avril. Ils reprendront en même temps que la réouverture de nos bureaux.

Tous les comptages, réunions et formations organisés par notre fédération sont annulés dès ce jour et jusqu’à nouvel ordre (permis de chasser, commissions locales...).

L’exposition de trophées prévue le samedi 18 avril à la Maison de la Chasse, est annulée.

L’assemblée générale de notre Fédération devant se tenir le samedi 25 avril 2020 sera différée ou annulée selon les instructions du ministère de l’Environnement.

Nous prenons toutes les mesures possibles pour assurer la continuité de nos services. Vos interlocuteurs habituels de la FDC76 (service administratif et technique) seront, autant que possible, joignables par e-mail ou téléphone.

La situation du Covid19 évoluant chaque jour, nous vous tiendrons régulièrement informés de l’actualité cynégétique liée à cette épidémie.

Prenez soin de vous et respectez les mesures gouvernementales pour faire barrage au virus.

Le président de la FDC76, Alain Durand

Association "Chasse en Famille" : Concours photo
10 Mars 2020
« Le printemps sous toutes ses formes »
C’est le thème du concours photo de Chasse En Famille pour les jeunes et les adultes
1 Libre à vous de nous exposer votre façon d’arrêter Le printemps le temps d’une photographie.
2 Le concours est ouvert du 20 mars au 20 mai 2020
L’annonce des lauréats sera faite le 8 juin 2020 en matinée à la maison de la chasse et de la nature de Belleville en Caux 76. Seuls les 3 premiers de chaque catégorie seront récompensés. A l’issue des résultats les gagnants seront avertis par téléphone et les résultats affichés sur le site Facebook Chasse en Famille
Les catégories sont :
● - de 10 ans
● + de 10 à 13 ans
● + de 13 à 16 ans
● + de 16 ans et plus
3 Trouver un titre à chaque photographie.
(3 photos maxi par participant).
Tirage couleur ou noir et blanc. Le participant assume l’entière responsabilité du contenu des images qu’il propose. Seules les photos réalisées par les participants seront prises en compte, toutes les photos prises sur le net ou n’appartement pas à l’expéditeur seront exclues du concours sans préavis. La participation au concours implique l’acceptation expresse du présent règlement et renonciation à tous recours contre les décisions prises par les organisateurs. Le participant autorise l’association à diffuser, à exposer lesdites photographies, sur les médias et en particulier sur le site Facebook de l’association « Chasse en famille » Les photographies peuvent être retouchées par ordinateur. Format 20x30 sur tirage papier photo et doivent nous être envoyées à cette adresse :
Mme Pain Valérie 314 route du bois de la masse 76490 Anquetierville
Ce règlement doit être joint aux photographies dument complété et signé par les parents pour les mineurs.
(Ø Rayer la mention inutile pour les participants majeurs)
Ø Je soussigné Mr, Mme : , responsable légal de l’enfant :
Nom :
Prénom :
Date de naissance / /
Ø Autorise mon enfant à participer à ce concours
Date : Signature :
Indiquer les titres des photos au dos de ce document

ANNULATION DU SALON DE LA CHASSE ET DE LA FAUNE SAUVAGE 2020
10 Mars 2020
En savoir plus
Chers amis,

En raison des décisions de notre gouvernement, de la situation actuelle qui semble échapper à tout contrôle et à toute rationalité, et du risque non maîtrisé dans le cadre d’un potentiel report du salon fin avril ou mi-mai, nous sommes dans l’obligation d’annuler l’édition 2020 du Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Avant toute chose, nous tenons à remercier, nos partenaires, nos exposants, nos visiteurs, les élus et les services de l’Etat qui ont été d’un soutien, d’une écoute et d’une gentillesse à toute épreuve pour toutes les équipes du Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage dans ces moments compliqués.

Notre tristesse est immense. Nous sommes si fiers, si heureux de vous accueillir, particuliers et professionnels pendant cet événement atypique. Passer avec les exposants une semaine, 4 jours avec les visiteurs pour que notre passion vibre plus fort est notre drogue, notre récompense, notre carburant.

Bien sûr, il s’agit de force majeure, mais nos cœurs sont gros et nos gorges serrées, tant nous nous faisions une joie et un plaisir de vous retrouver dans deux petites semaines.

Mais la vie continue, et nous vous donnons rendez-vous du 26 au 29 mars 2021 pour célébrer comme il se doit notre belle passion lors de la 24ème édition du Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage…

Vive la chasse !

L’Equipe du Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage

Réception des demandes : courrier d'excuses
03 Mars 2020
Courrier d'excuses
Comme suite à la réception de vos demandes dont les courriers étaient illisibles, nous vous prions de bien vouloir trouver joint le courrier d'excuses de notre prestataire.

Un second envoi a été effectué en date du 22 février dernier.

Office National des Forêts : Information des chasses à tir en mars en forêt
03 Mars 2020
En savoir plus
Communiqué de presse
En France, les populations de sangliers se développent de manière importante, avec un certain nombre de conséquences.

Aussi, l’Etat a pris la décision de prolonger la période de chasse du sanglier jusqu’au 31 mars. En Normandie, des arrêtés préfectoraux ont été pris en déclinaison de cette décision, notamment dans l’Eure et la Seine-Maritime.

Dans ce cadre, l’ONF a demandé à ses chasseurs de contribuer à cette mesure d’exception en organisant dans certains massifs, quelques chasses en mars.

A minima, les massifs concernés sont : Eawy, Eu, Roumare, Brotonne, Croixdalle, Bord-Louviers et Montfort.

A noter : Les calendriers de chasses ont été mis à jour en conséquence et sont toujours disponibles en cliquant sur le lien "en savoir plus".

Les services de l'ONF

Le Conseil d'administration va à la rencontre de ses adhérents
01 Mars 2020
Pour la deuxième année, le président Alain Durand et son conseil d’administration ont fait le choix d’aller à la rencontre des adhérents en organisant première quinzaine de mars 5 réunions d’information délocalisées.

L’objectif est de faire un point sur l’actualité cynégétique départementale préalablement à l’assemblée générale de la fédération qui aura lieu à la salle des Vikings d’Yvetot le samedi 25 avril 2020. Les échanges permettront d’affiner les propositions qui seront ensuite soumises au vote des adhérents à l’AG.

La fédération souhaite que ses adhérents se mobilisent pour participer à un des temps forts de la vie fédérale.

Toutes les réunions auront lieu à 20 heures.

* Lundi 2 mars : Maison de la Chasse et de la Nature à Belleville en Caux

* Mardi 3 mars : Salle des Hallettes à Duclair

* Mardi 10 mars : Salle du Sirocco à Saint Romain de Colbosc

* Mercredi 11 mars : Salle des Fêtes de Grandcourt

* Jeudi 12 mars : Salle du Théatre à Forges les Eaux

Venez nombreux !!!

Cordialement.

Le Président, Alain DURAND


Arrêté portant sur la prolongation du mois de mars 2020 de la période de chasse du sanglier
28 Février 2020
Arrêté portant sur la prolongation du mois de mars 2020 de la période de chasse du sanglier
L'arrêté préfectoral autorisant la chasse du sanglier en mars est paru le 28 février 2020.

Dans ces conditions, il n'est plus nécessaire de demander une autorisation individuelle pour chasser l'espèce.

Chaque sanglier prélevé doit être muni du dispositif de marquage et le prélèvement déclaré dans les 72 heures.

Actions de chasse disponibles sur la région Barentin - Buchy - Saison 2020/2021
19 Février 2020
Actions disponibles à 300 euros pour 13 jours de chasse sur 2 territoires totalisant 60 hectares.

Postés et rabatteurs

Espèces : chevreuil / sanglier / faisan / bécasse / pigeon

Pour tous renseignements : COLOMBEL France - 06 16 90 36 27

Chasse à courre en forêt d'Eawy: chasseurs, veneurs et suiveurs en réunion à la Maison de la Chasse
17 Février 2020
A l'invitation de la FDC76 et de l'ONF, chasseurs, veneurs et suiveurs se sont retrouvés à la Maison de la Chasse et de la Nature de Belleville en Caux pour débattre des conditions de la pratique de la vénerie du cerf. Un certain nombre de difficultés se sont effectivement fait jour ces derniers mois, créant des tensions entre les différents acteurs. Une soixantaine de personnes ont participé à cette réunion de concertation qui a permis d'ouvrir des perspectives en matière de cohabitation des acteurs. Il est nécessaire d'instaurer un dialogue permanent entre les propriétaires de bois privés et l'équipage de venerie afin de limiter les dérangements. Les membres de l'association des suiveurs doivent être parfaitement identifiés pour ne pas être confondus avec des suiveurs incontrôlables. Dans un contexte de contestation de la vénerie, chacun s'est entendu pour pratiquer son activité dans un respect mutuel.

Location du droit de chasse en forêt de MAUNY (76)
16 Février 2020
En savoir plus
La Société Forestière de la Caisse des Dépôts et consignation met en location le droit de chasse dans sa forêt de Mauny. La surface du lot est de 454 ha environ.

Vous trouverez toutes les information utiles sur le lien "En savoir plus".

Contact : 72 avenue Olivier MESSIAEN CS 35804 - 72058 LE MANS CEDEX 2
Tél. : 02.43.16.05.20 - Fax : 02.43.16.05.29
Email : agence.lemans@forestiere-cdc.fr

Location de la forêt communale d’Elbeuf sur Seine
05 Février 2020
Cahier des charges'Elbeuf
Dossier candidature'ELBEUF
La commune d’Elbeuf sur Seine met en location par consultation publique le droit de chasse dans sa forêt communale. La surface du lot est de 140.38 ha.

Vous trouverez en pièce jointe, à toutes fins utiles, les documents en vue de la location du droit de chasse, à savoir :
- Cahier des charges de la location,
- Dossier de candidature.

En cas d’intérêt pour cette location, le dossier de candidature est à transmettre à l’ONF – Agence de Rouen - 53 bis rue Maladrerie 76000 ROUEN pour le lundi 2 mars 2020 à 12 h au plus tard.

Les conférences de l’A.D.C.G.G.76
03 Février 2020
En parallèle aux formations au Brevet Grand Gibier, l’Association des Chasseurs de Grand Gibier de Seine-Maritime organise, en 2020, une série de conférences sur les thèmes suivants : Les pathologies ; le cerf ; la sylviculture ; le chevreuil ; le sanglier.
La première de ces conférences les pathologies, animée par Olivier DORSON « docteur en biologie » aura lieu le 21/02/2020 à 20 heures dans les locaux de la fédération des chasseurs à Belleville en Caux.
Le calendrier de ces formations est consultable sur le site ww.ancgg.org/ad76/. Il fera, par ailleurs, l’objet d’informations régulières par messages électroniques et affichage sur le site Internet fédéral.
Toutes les informations complémentaires peuvent être sollicitées par mail à l’adresse électronique suivante : adcgg76@gmail.com

Formation Brevet Grand Gibier 2020
03 Février 2020
Le programme des formations au brevet grand gibier 2020 est en place.

Plusieurs candidats s’activent déjà à perfectionner leurs connaissances relatives à la cynégétique et aux espaces naturels. Ils vont à la découverte des mille et un petits détails qu’ils croisent parfois sans les reconnaître. Ils seraient ravis que d’autres postulants se joignent à eux et partagent leurs propres expériences.

La première rencontre/formation est fixée au 21/02/2020 à 19 heures dans les locaux de la Fédération des Chasseurs à Belleville en Caux.

N’hésitez pas !! inscrivez-vous au Brevet Grand Gibier. Nous sommes près de 200 en Seine Maritime à le posséder.

Les modalités d’inscription ; le programme des formations (22 thèmes différents) etc. sont à solliciter auprès de Pierre Lamontagne à l’adresse électronique ci-après : pierre.lamontagne@orange.fr

Dégâts de sanglier et agrainage : le président de la FDC76 effectue quelques mises au point.
29 Janvier 2020
Avec l'augmentation très importante des dégâts de sanglier (près d'un million d'euros versés aux agriculteurs lors du dernier exercice 2018/2019), une réflexion est engagée pour réduire cette facture et les effectifs de sanglier. En effet, les prévisions pour l'exercice 2019/2020 sont tout aussi alarmantes. A la demande du préfet et de la commission d'arbitrage sanglier, l'agrainage a été interdit en janvier 2020, ce qui provoque de nombreuses réactions parmi les adhérents de la FDC76. Le président de la FDC76 Alain Durand expose clairement sa position sur ces sujets dans cette vidéo.
Dégâts du GG et agrainage: Alain Durand fait le point
 

CERF TUÉ AU TRAIT
03 Janvier 2020
Après les consignes de sécurité, les animaux à prélever, la présidente Corine BOUDOU rappelle que nous avons un cerf qui se promène dans notre lot de chasse et que L’ONF ne souhaite pas de grands cervidés en forêt du trait.

La première traque est partie depuis une heure, lorsque retentit la sonnerie suivie du taïaut.
Le cerf est mort !! Notre jeune collègue Pierre AUBOURG vient de le prélever.

Toutes les trompes de chasse retentissent dans la forêt.

Selon ses dires devant ce magnifique «roi de la forêt», l’adrénaline fit un bon. Malgré cela, il garda son sang froid - au sol un 12 cors de 165 kg avec une balle de cou.

30 minutes plus tard, c’est la fin de la traque et toute l’équipe arrive sur les lieux. Les photos défilent. La présidente, très émue, regarde ce bel animal, puis c’est la photo du jour avec l’actionnaire. On pouvait lire la joie sur les visages.

Le soir, notre collègue déboucha le champagne. Une coupe était offerte à toute l’équipe.

Une belle journée de chasse !!

Information transmise par Claude DURIEU


STAGES "RECHERCHE AU SANG DU GRAND GIBIER BLESSÉ"
03 Janvier 2020
Stages d’information, d’initiation ou de perfectionnement à la conduite d’un chien de rouge organisés par l’UNUCR :
- STAGE n° 1: 26 au 28 Juin 2020 à Benoite Vaux (55)
- STAGE n° 2: 04 au 06 Septembre 2020 à Viviers (07)
- STAGE n° 3: 04 et 18 Avril à Réalville (82) stage de proximité homologué UNUCR

Tous les chasseurs de grand gibier doivent se sentir concernés par la recherche du grand gibier blessé. Malgré les efforts de formation dispensés par les Fédérations de chasseurs, par les Associations départementales de
chasseurs de grand gibier, par les adjudicataires et présidents de chasse, il y aura toujours, hélas, la possibilité de blesser un animal quelle que soit la qualité des armes employées, la performance du tireur et les méthodes de chasse utilisées. De même, la route blesse de plus en plus d’animaux.

Que faire alors dès l’instant où l’on se trouve face à un animal blessé ?

C’est pour répondre à cette cruciale question qui en cache beaucoup d’autres, que l’UNION NATIONALE POUR L’UTILISATION DE CHIENS DE ROUGE organisera en 2020 en Massif Central, Meuse et Tarn et Garonne trois stages nationaux à l’intention de tout chasseur de grand gibier.

En 2018, 120 stagiaires originaires de 50 départements (et Belgique et Luxembourg) ont assisté à ces stages. Leurs critiques positives sont un encouragement à persévérer.

La recherche du grand gibier blessé concerne toutes les méthodes de chasse à tir, toutes les régions et est réalisable par un certain nombre de chiens de chasse spécialement éduqués. Elle est le devoir éthique et moral de tout chasseur de grand gibier et, à ce jour, rien n’a encore été trouvé de plus efficace et de plus passionnant qu’un chien spécialement éduqué.

Futurs conducteurs, venez apprendre les principes de base de l’éducation du chiot à la pratique de la recherche.. Chasseurs, venez apprendre à adopter un autre comportement après le tir.

La formation du conducteur, l’éducation du chiot relèvent d’un haut niveau de formation, c’est pourquoi, pour chaque session, nous faisons appel à une vingtaine de moniteurs, conducteurs parmi les plus expérimentés actuellement et qui traiteront les sujets suivants:
- Comportement du chasseur
- Indices de tir et de blessure
- Choix et éducation du chiot
- Pratique de la recherche
- Différentes races utilisées
- Balistique
- Aptitudes requises
- Législation, etc.

Quelques heures sur le terrain seront consacrées à l’étude des indices de tir et de blessures et aux démonstrations de poses de pistes et de travail. Il ne s’agit pas d’un stage d’entraînement des chiens. Ce travail sera ensuite réalisé dans les départements sous l’organisation des délégués ou présidents départementaux de l’UNUCR.

Les participants peuvent être logés sur place, hébergement et restauration favorisant une convivialité propice aux échanges.

Les frais de stage n°1 et n°2 (hors hébergement et restauration) sont gratuits pour les moins de 25 ans.

Tout chasseur de grand gibier doit se sentir concerné par la recherche du grand gibier blessé. Ce stage de haut niveau vous concerne tous, même ceux qui n’ont pas l’intention de conduire ensuite.

Les conditions d’hébergement, les demandes de renseignements et d’inscription vous parviendront par mail ou sur demande écrite accompagnée d’une enveloppe timbrée (tarif lettre simple) libellée à vos coordonnées et expédiée :
- Stages n°1 et n°2 à François MAGNIEN - 18, rue de la Louvière - 55100 Haudainville francoismagnien@orange.fr
- Stage n°3 à Didier DECAUNES – Laborie Nord -82200 Montesquieu 06.14.31.64.49 decaunes.sylvie@orange.fr

Bien mentionner le n° du stage choisi en fonction de votre disponibilité et de votre proximité.

La peste porcine s'approche de l'Allemagne
30 Decembre 2019
A l’Ouest de la Pologne, la situation PPA se tend. En effet, de nouveaux cadavres positifs à la PPA ont été retrouvés à 35 km de la frontière germano polonaise.
Les autorités allemandes ont mis en place un réseau de clôtures pour empêcher les sangliers de franchir la frontière polonaise... La première série de clôtures a été érigée à la frontière germano-polonaise à la fin de la semaine dernière près de la ville frontalière de Guben, dans le Land allemand de Brandebourg. C'est à 35 km du lieu de découverte du cadavre de sanglier positif le plus proche, près du village polonais de Trzebule, dans la province frontalière de Lubusz.
La clôture s’étend sur toute la frontière entre Francfort-sur-l'Oder sud jusqu'à la frontière avec la République tchèque, à une distance de 160 km à vol d'oiseau.
Jusqu'à présent, aucun cas de peste porcine africaine n'a été trouvé en Allemagne.
Par ailleurs, en Belgique la situation semble calme. Le compteur est arrêté à 830 cadavres de sangliers positifs à ce jour, les trois derniers cas confirmés l’ont été sur des restes, a priori, d’animaux morts il y a plus de trois mois.

La fédération des chasseurs et le syndicat mixte des bassins versants de la Durdent signent un partenariat en faveur des zones humides
29 Decembre 2019
Le Syndicat Mixte des Bassins Versants de la Durdent et la Fédération des Chasseurs de Seine Maritime s'associent pour préserver les zones humides
C'est au siège du syndicat à 18 heures 30 ques les presidents Fillocque et Durand ont signé ce jour une convention de partenariat jusqu'en 2023. Dans le cadre de la nouvelle loi GEMAPI, la fédération disposera d'une délégation de maitrise d'ouvrage par le syndicat sur la basse vallee de la Durdent. Une reconnaissance du travail réalisé par la fdc76 et l'association des usagers de la vallée de la Durdent présidée par Dominique Bénard.

Un sanglier de 172 kg prélevé en baie de Seine
19 Novembre 2019
La première battue de régulation organisée par l'ACDPM en baie de Seine a eu lieu le samedi 5 octobre. Les chasseurs, les sangliers...et les moustiques étaient présents en nombre. A l'heure du bilan, Nicolas Dété, l'organisateur de ces battues, a pu aligner des chiffres records pour une première battue : 14 animaux prélevés et parmi eux, un mâle de 172kg. Il a été pris au ferme dans la roselière près de l'usine Citron. Mais avant d'être servi, il a eu le temps de tuer un chien et d'en blesser deux autres. Les victimes appartiennent à l'équipage de Beauchêne, d'Ypreville-Biville, constitué par les frères Jimmy et Kevin Canu et Ludovic Lemetais. Les chasseurs présents ont participé à une quête pour dédommager l'équipage, mais cet élan de générosité ne rendra pas la vie au chien qui est mort.
C'est la première fois qu'un tel tableau est enregistré lors de la première battue de l'ACDPM. Il y a deux ans, deux animaux avaient été pris et quatre l'an dernier. On notera que sur les 14 animaux au tableaux, 13 étaient des femelles.
Ces battues sont organisées depuis 17 ans. La saison dernière, lors de 12 sorties, 83 animaux ont été prélevés.

Devenez « ambassadeur » des consultations publiques chasse
08 Novembre 2019
Il est crucial de mobiliser notre réseau lorsqu’une consultation publique concerne les pratiques de chasse. Le ministère ou la préfecture s’appuie sur les résultats des consultations pour prendre leurs décisions.
L’objectif de la fédération est de recruter 200 ambassadeurs parmi ses adhérents et son réseau d’associations.
Comment faire ?
Pour transmettre votre candidature, il suffit d’adresser un mail sur l’adresse dédiée ambassadeurchasse76@fdc76.com en indiquant le numéro de votre permis de chasser validé pour l’année en cours. Votre candidature sera étudiée par le conseil d’administration et vous recevrez un mail confirmant l’acceptation de votre candidature ainsi que votre carte d’Ambassadeur de la chasse 76 en format numérique et papier. En remerciement de votre mobilisation, vous bénéficierez de nombreux avantages offerts par votre fédération et ses partenaires (20% de remise sur tous les articles de la boutique fédérale dans la limite de 500 euros, entrées gratuites aux différents salons de la chasse…).
Les 5 premiers inscrits bénéficieront d’un bon d’achat de 50 euros à faire valoir sur la boutique de la FDC76.
L’ambassadeur chasse 76 s’engage à participer à toutes les consultations publiques transmises par la fédération. A chacune de vos participations, il vous suffira de transmettre un mail sur cette adresse ambassadeurchasse76@fdc76.com indiquant que vous avez participé à la consultation.

Huitième semaine de l'Eau à Mesnil sous Jumièges
10 Octobre 2019
La 8ème édition de la Semaine de l’Eau, s’est déroulée à la Base de loisir de Mesnil-sous-Jumièges du lundi 30 septembre au vendredi 04 octobre 2019. Elle est, comme chaque année, animée par le pôle REZH’EAU de la Fédération des Chasseurs de Seine-Maritime en collaboration avec l’Education nationale. Cette fois, ce sont les écoles de la circonscription de Canteleu qui participaient. L’objectif de cette manifestation est de transmettre les connaissances liées à la nature, notamment, ici, d’aborder les notions de l’eau mais surtout les valeurs fondamentales en matière de protection des eaux.
Ces animations réservées aux élèves des cycles 2 et 3, ont aussi pu être adaptées aux enfants du centre de loisir de Mesnil-sous-Jumièges, le mercredi matin. Et d’autre part, une classe de 5ème du collège Sacré-Cœur du Havre a également pu être sensibilisée à la préservation des espèces de zones humides.
L’organisation a reposé sur des modules dont une partie en salle : ateliers sur le cycle de l’eau, présentation et adaptation des animaux en zones humides. Notons aussi, une séance de pêche avec des épuisettes au bord de l’eau, où l’objectif était de faire découvrir l’existence d’organismes vivants dans l’eau, comme les macro-invertébrés et de les identifier.
Semaine de l’Eau particulièrement pédagogique tout en préservant un aspect ludique indispensable pour les enfants. Les enseignants, pour leur part, ont pu repartir avec une vaste palette de sujets à aborder en classe, par la suite, dans le cadre des programmes.
L’inauguration s’est déroulée le 30 septembre à la Base de loisir en présence de Chantal Cottereau, Vice-Présidente du Département en charge du Sport Conseillère Départementale du canton de Luneray, Eva Lemarchand, Maire de Mesnil-sous-Jumièges, où un échange constructif fut suivi d’une présentation de l’ensemble des ateliers.
Une réunion s’est déroulée le mardi, en fin de journée, sur un bilan sur les actions du pôle REZHEAU et la gestion des propriétaires sur le secteur de la vallée de Seine.
Le mercredi après-midi, une quarantaine de randonneurs de la FF randonnée a été accueilli pour une visite commentée du marais communal en partenariat avec le parc naturel régional des Boucles de Seine Normande afin d’aborder différents thèmes sur le rôle des zones humides, la gestion et la préservation de ces milieux (animaux rustiques, restauration d’arbres têtards, mares, pâturage extensif…), la présentation de la flore des zones humides et découverte d’un gabion ouvert à l’occasion.

L'agrainage dissuasif du sanglier à nouveau autorisé en Seine-Maritime
01 Janvier 1970

Grippe aviaire - Communiqué de presse du ministère
01 Janvier 1970

Echange des bracelets sanglier
01 Janvier 1970
Les bracelets sanglier des campagnes de chasse 2019/2020 et 2020/2021 pourront être échangés à la Maison de la Chasse et de la Nature de Belleville en Caux du 1er mars 2021 au 31 mai 2021.

Les échanges seront possibles aux heures habituelles d'ouverture des bureaux les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

La fédération vous propose également de procéder à ces échanges par courrier postal. Il vous suffit de joindre un chèque d'un montant de 5 € à l'envoi de vos bracelets sanglier. Si le nombre de bracelets que vous souhaitez échanger par courrier postal est important, nous vous conseillons de faire l'envoi par courrier suivi avoir une parfaite traçabilité de votre envoi par la poste. De la même façon, la fédération vous retournera le nombre de bracelets équivalents pour la campagne de chasse 2021/2022 par courrier suivi.

Nous vous rappelons que la chasse du sanglier est désormais possible jusqu'au 31 mars 2021 par arrêté préfectoral. Il s'agit bien de chasse et non pas de régulation, les bracelets sont obligatoires pour chaque sanglier prélevé.

Communiqué de la fédération des chasseurs de Seine-Maritime

Echange des bracelets sanglier
01 Janvier 1970
Conditions d'échanges des bracelets sanglier :

Les bracelets sanglier des campagnes de chasse 2019/2020 et 2020/2021 pourront être échangés à la Maison de la Chasse et de la Nature de Belleville en Caux du 1er mars 2021 au 31 mai 2021.

Les échanges seront possibles aux heures habituelles d'ouverture des bureaux les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

La fédération vous propose également de procéder à ces échanges par courrier postal. Il vous suffit de joindre un chèque d'un montant de 5 € à l'envoi de vos bracelets sanglier. Si le nombre de bracelets que vous souhaitez échanger par courrier postal est important, nous vous conseillons de faire l'envoi par courrier suivi avoir une parfaite traçabilité de votre envoi par la poste. De la même façon, la fédération vous retournera le nombre de bracelets équivalents pour la campagne de chasse 2021/2022 par courrier suivi.

Nous vous rappelons que la chasse du sanglier est désormais possible jusqu'au 31 mars 2021 par arrêté préfectoral. Il s'agit bien de chasse et non pas de régulation, les bracelets sont obligatoires pour chaque sanglier prélevé.

Communiqué de la fédération des chasseurs de Seine-Maritime

Echange des bracelets sanglier
01 Janvier 1970
Conditions d'échanges des bracelets sanglier :

Les bracelets sanglier des campagnes de chasse 2019/2020 et 2020/2021 pourront être échangés à la Maison de la Chasse et de la Nature de Belleville en Caux du 1er mars 2021 au 31 mai 2021.

Les échanges seront possibles aux heures habituelles d'ouverture des bureaux les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

La fédération vous propose également de procéder à ces échanges par courrier postal. Il vous suffit de joindre un chèque d'un montant de 5 € à l'envoi de vos bracelets sanglier. Si le nombre de bracelets que vous souhaitez échanger par courrier postal est important, nous vous conseillons de faire l'envoi par courrier suivi avoir une parfaite traçabilité de votre envoi par la poste. De la même façon, la fédération vous retournera le nombre de bracelets équivalents pour la campagne de chasse 2021/2022 par courrier suivi.

Nous vous rappelons que la chasse du sanglier est désormais possible jusqu'au 31 mars 2021 par arrêté préfectoral. Il s'agit bien de chasse et non pas de régulation, les bracelets sont obligatoires pour chaque sanglier prélevé.

Communiqué de la fédération des chasseurs de Seine-Maritime
Retour

© 2019 Outilog / Fdc76